Le vitrage chauffant : concept prometteur ou produit marketing ?

Posté dans : Chauffage Climatisation, Économies d'énergies  |  Étiquettes : ,

 

On connaissait déjà les vertus auto-nettoyantes ou anti-effraction de certains vitrages, mais c’était sans compter sur le vitrage chauffant ! Si cette innovation séduit par son concept, peut-on vraiment espérer réduire sa facture énergétique avec de vitrage ?

Le vitrage chauffant, comment ça marche ?

Une couche de microparticules métalliques invisibles à l’œil nu est déposée sur la surface interne du verre et fait office de résistance chauffante à basse température (20 à 45°C), qui rayonne vers l’intérieur de la pièce.

La face chauffante est un verre à couche spécifique, clair et trempé. La contre-face peut être en verre recuit, trempé ou feuilleté.

L’alimentation électrique est cachée, ainsi que les câbles électriques, à l’intérieur des profilés de la menuiserie. Résultat : l’installation est totalement invisible. Le vitrage chauffant est compatible avec la plupart des châssis de fenêtres et systèmes de façades (acier, aluminium, PVC, bois) et se pose en façades, fenêtres ou toitures.

vitrage chauffant

Quelle est la promesse du vitrage chauffant ?

Le vitrage chauffant promet confort, performance énergétique, sécurité, domotique, absence d’entretien et ….santé !

Complètement intégré au vitrage, le chauffage est invisible et diffuse une chaleur douce et homogène qui ne se contente pas de chauffer l’air, comme un convecteur électrique. C’est une chaleur qui enveloppe rapidement murs, sols et plafonds. Avec ce système, la consommation énergétique peut être réduite de 30%.

Comme un vitrage traditionnel, le vitrage chauffant peut être choisi avec renforcement thermique, acoustique, autonettoyant, et même, avec système d’alarme intégré.

Le concept

Le vitrage chauffant transforme les parois vitrées en système de chauffage électrique par rayonnement, totalement intégré et invisible. Résultat, il n’y a aucune différence visuelle par rapport à un vitrage traditionnel.

Le vitrage chauffant peut remplacer tout autre mode de chauffage principal ou d’appoint. La température se régule très facilement et la chaleur qui émane ressemble à celle produite par les panneaux rayonnants, semblable à la chaleur du soleil.

Des murs libérés pour un aménagement intérieur sans contraintes

Comme sur les chauffages électriques dotés d’un régulateur automatique de température, le chauffage s’arrête quand une porte ou une fenêtre est ouverte. Le vitrage chauffant peut être posé en fenêtres, toitures mais aussi en cloisons, et s’adapte à tout type de châssis : fixes, ouvrants ou coulissants. Il peut même se décliner en grandes dimensions, sachant que la surface de rayonnement est proportionnelle à la surface vitrée.

Plus de sensation de paroi froide même en hiver

Un autre avantage du vitrage chauffant, c’est qu’il n’y plus d’effet de paroi froide, cette impression de froid très désagréable que l’on ressent lorsqu’on est à proximité de parois vitrées en hiver. Le vitrage chauffant supprime ce phénomène, un atout non négligeable, surtout quand on est propriétaire d’une belle véranda, d’une loggia ou d’un jardin d’hiver. La saison hivernale n’est plus un obstacle.

Autant de possibilités que le vitrage traditionnel

Le vitrage chauffant est commercialisé sous différentes formes :
– en simple vitrage feuilleté lorsqu’il est destiné à la cloison,
– en double ou triple-vitrage à isolation thermique renforcée pour les fenêtres et baies vitrées.

vitrage chauffant

Bon à savoir

– Lorsque le chauffage n’est pas en fonctionnement, le vitrage possède les mêmes qualités isolantes que les vitrages hautes performances non chauffants commercialisés sur le marché.

– En fonctionnement, les déperditions de chaleur sont réduites au maximum, l’isolation est optimale.

– Le contact avec la paroi vitrée est sans aucun danger, les enfants peuvent jouer à proximité. En fonctionnement, la température de surface est d’environ 40°C, contre 80°C environ pour un convecteur électrique ou un radiateur en fonte.

Le vitrage chauffant pour un air plus sain

Le vitrage chauffant réduit les problèmes liés aux courants d’air et au déplacement des poussières, problématiques qui caractérisent le chauffage à convection. Comme le vitrage chauffant chauffe aussi bien les murs que les sols et les plafonds, les surfaces sont plus sèches et isolent mieux, et le taux d’humidité intérieur est réduit. L’air est donc plus sain et la concentration d’allergènes limitée. Placé dans une pièce humide, le vitrage chauffant, en chauffant uniformément tous les murs, réduit la condensation et les éventuelles moisissures sont en grande partie éliminées.

Le vitrage chauffant permet une baisse des consignes de chauffe de 2 à 3 degrés par rapport à toute autre solution de chauffage. Sachez que chaque degré en moins permet la réalisation de 7% d’économie sur la facture énergétique. Un logement équipé avec le vitrage chauffant peut réduire jusqu’à 30% ses consommations énergétiques grâce à une gestion intelligente du système (programmation, capteurs d’ouverture, détecteurs de présence…).

Un vitrage chauffant relié à un système d’alarme

Le vitrage chauffant peut être relié à une centrale d’alarme ou de surveillance. Ainsi en cas d’effraction, un signal est envoyé dès la rupture de la couche : avant même l’intrusion, l’alarme se déclenche. Selon le système domotique choisi, il peut être connecté à un système d’alarme ou à un dispositif de vidéosurveillance, contrôlables à distance sur mobile ou sur ordinateur.

La face chauffante est toujours « trempée », cinq fois plus résistante qu’un vitrage recuit classique. De plus, en cas de bris, ce verre se fragmente en petits morceaux, ce qui limite les risques de blessure par coupure.

3 modes possibles : thermostat d’ambiance, capteurs et pilotage domotique

  1. le mode « confort », avec régulateur et sonde sur vitrage pour supprimer l’effet paroi froide et la condensation, et apporter un complément de chauffage,
  2. le mode « grand confort », avec thermostat d’ambiance radio ou filaire pour une solution de chauffage principal,
  3. le mode « confort absolu », avec thermostat d’ambiance radio ou filaire + régulateur et sonde sur vitrage pour une solution de chauffage principal avec gestion permanente de la température du verre.

Le vitrage chauffant maintient la température souhaitée en mesurant la température de la pièce et/ou celle du vitrage. Équipé de capteurs, il détecte les présences et se déclenche. Il suffit de se connecter sur son smartphone ou son ordinateur pour modifier les paramètres du programme à distance.

Le vitrage chauffant : le verdict

  • Le vitrage chauffant possède les mêmes qualités isolantes que les vitrages hautes performances commercialisés sur le marché.
  • Comme les systèmes de chauffage équipés d’un système de programmation (capteurs d’ouverture, détecteurs de présence et horaires de chauffe programmables), le vitrage chauffant promet jusqu’à 30 % d’économie d’énergie.

En conclusion, le vitrage chauffant est un produit très haut de gamme, pour lequel il faut débourser entre 800 et 1000 € le mètre carré, hors châssis, bien entendu, contre 100 à 300 € pour le double vitrage traditionnel.

Ainsi, si ses propriétés sont comparables à du vitrage traditionnel, on peut lui attribuer un aspect pratique indéniable dans la mesure où il libère totalement l’espace de vie et fait disparaître la sensation de paroi froide.

Publié par Mauve Depreux, le 13/04/15

Demander un devis
vitrage