Parquet stratifié ou parquet contrecollé : que choisir ?

Posté dans : Peinture - Sol Revêtement  |  Étiquettes : , ,

 

Le parquet est un revêtement qui apporte une certaine noblesse à vos sols. Il s’adapte à toutes les pièces et tous les styles de décoration. Entre parquet stratifié et parquet contrecollé, pour faire son choix il faut en connaitre les caractéristiques.

Les différentes caractéristiques du parquet stratifié

Le parquet stratifié est réalisé avec un matériau composite. Ce dernier se décompose ainsi:

  • une sous-couche isolante qui est collée éventuellement sur le dos de la lame,
  • une couche inférieure, traitée pour lutter contre les déformations,
  • une couche centrale en fibres de moyenne ou haute densité, ce critère détermine la résistance de votre sol
  • le tout est recouvert par la couche  de finition qui se décline en différentes teintes et décors.

Parmi les différents types de parquets stratifiés, le HPL (Stratifié Haute Pression) est réputé pour être le plus résistant, car il est fabriqué à partir de plusieurs couches de résine qui protègent le décor, ce qui confère au parquet une bonne résistance à l’usure dans le temps. De plus, il est assemblé sous très haute pression, ce qui renforce considérablement sa résistance.

Une des particularités du parquet stratifié est une épaisseur assez faible, entre 6 et 11 millimètres, ce qui fait de lui un revêtement parfaitement adapté pour la rénovation, dans le cas par exemple, d’une pose sur un sol existant.

L’avantage du parquet stratifié : il est adapté pour toutes les pièces de la maison et certains conviennent même aux salles de bains. Un inconvénient : le parquet stratifié peut être bruyant. Il ne faut pas oublier la pose préalable d’une sous-couche isolante. Son prix : entre 15 et 45 € du m².

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est fabriqué avec trois couches de bois ou dérivés de bois qui sont superposées. Il présente une épaisseur plus importante que le stratifié, entre 8 et 16 millimètres. Notez que la couche d’usure, celle qui détermine le décor aux lames du parquet, a une épaisseur comprise entre 2,5 à 6 millimètres. Cette épaisseur est déterminante pour les possibilités de rénovation.

L’avantage du parquet contrecollé : plus l’épaisseur est importante, plus elle pourra supporter d’éventuels ponçages. Ce parquet est donc plus rentable à long terme, puisqu’il peut être rénové. La couche centrale est celle qui apporte  la rigidité au revêtement. Cette couche est très importante et peut se décliner en différents matériaux comme les panneaux en particules de haute densité, le contreplaqué, le panneau aggloméré et le bois latté. La couche inférieure, celle qui est en contact avec le sol, est le contre-parement, elle garantit la stabilité de l’ensemble. La plupart du temps, elle est en résineux. Son prix : plus élevé que le stratifié, il faut compter entre 60 et 100 € le m².

Stratifié VS Contrecollé : Ces deux types de parquet sont des alternatives au parquet massif, plus onéreux, sachant que le parquet contrecollé est plus rentable sur le long terme puisqu’il peut être facilement rénové.

Publié le 10/02/16

Demander un devis
Parquet : fourniture et pose